twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Accès à l’informatique à l’école : 400 salles multimédia seront installées dans les cases des tout-petits

samedi 20 mai 2017

L’accès à l’informatique à l’école va s’élargir, cette fois-ci avec une cible particulière : les tout-petits. En effet, le directeur général de l’Artp, Abdou Karim Sall, a annoncé, jeudi, à Fatick, que d’ici à 2018, 400 salles multimédia seront installées dans les cases des tout-petits. C’était à l’occasion de l’inauguration de trois salles multimédia à Fatick et à Diarrère.

De grands pas sont en train d’être faits par le Sénégal pour résorber le gap numérique. Et il est heureux de voir des sociétés nationales comme l’Artp qui s’engagent à accompagner cette politique de l’Etat. Jeudi dernier, le directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp), Abdou Karim Sall, et le président du Fdsut, Dr Aly Coto Ndiaye, ont inauguré trois salles multimédia installées par le Fonds du développement du service universel des télécommunications (Fdsut) au lycée Coumba Ndoffène Diouf, à la case des tout-petits de Fatick et celle de Diarrère. A cette occasion, le directeur général de l’Artp a annoncé que, d’ici 2018, 400 salles multimédia seront installées dans les cases des Tout-petits. A Diarrère, Mme le maire de la commune, Thérèse Faye Diouf, a indiqué que le projet « Connecter les tout-petits » participe de l’ambition de l’Etat du Sénégal de réduire le gap numérique en élargissant l’accès de la technologie informatique aux zones les plus reculées et de réaliser l’inclusion sociale. Magnifiant ce partenariat, elle a rappelé que le projet a connecté 100 cases des tout-petits, dont celle de Diarrère, pour un objectif planifié de 300 cases des tout-petits en trois ans. C’est pourquoi Mme Diouf a remercié le directeur général de l’Artp et le président du Fdsut.

Pour sa part, Abdou Karim Sall a rappelé l’engagement du service universel des télécommunications qui est résolument tourné vers l’innovation. Aussi a-t-il félicité l’ancien ministre Aly Coto Ndiaye.

Selon lui, depuis 2015, le Fdsut a décidé, dans le cadre de ce programme, d’appuyer l’éducation, la santé, la petite enfance, par le biais de l’Agence nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits, en installant, d’ici à l’horizon 2018, 400 salles multimédia dans les cases des tout-petits. « Notre objectif, c’est de participer à l’amélioration de la qualité de l’enseignement préscolaire avec l’utilisation des technologies de l’information et de la communication », a dit le directeur général de l’Artp.

Il a rappelé que la première phase de ce programme a permis d’installer, dans tout le Sénégal, 100 salles multimédia. Cela a permis à 9.000 enfants de 3 à 5 ans de bénéficier de 2.000 tablettes numériques. Pour la 2ème phase, qui va démarrer en septembre 2017, a-t-il annoncé, 100 autres structures seront équipées pour un montant de 200 millions de FCfa.

Une vision futuriste

Le président du Fonds de développement du service universel des télécommunications a, lui, souligné que ce programme constitue un élément extrêmement utile pour le devenir de la jeunesse sénégalaise parce qu’il s’agit de mettre à la disposition des tout-petits les outils qui leur permettront d’être à l’aise dans ce 21e siècle. C’est donc une vision futuriste. « Nous parlons du Sénégal numérique sous l’égide du président de la République, Macky Sall. Le numérique, ce n’est pas seulement les outils, il y a également les utilisateurs, les usagers », a dit Aly Coto Ndiaye. Selon lui, la case des tout-petits de Diarrère constitue la 100ème que le Fdsut a équipée, notant que dans le secondaire 123 établissements l’ont été. A cette occasion, M. Ndiaye a affirmé que dans le supérieur, le Fdsut a fait de telle sorte que tous les étudiants bénéficient de l’Internet tant au campus pédagogique que social. De plus, a-t-il déclaré, avec l’appui financier du Fdsut, le ministère de l’Enseignement aura 8 Espaces numériques ouverts (Eno) pour un coût de 4,8 milliards de FCfa. Dans les villages non électrifiés, le Fdsut a mis en place un dispositif de recharge pour les téléphones portables à partir de l’énergie solaire et financé des jeunes dont certains ont commencé à bénéficier des retombées de leurs projets.

Oumar Ngatty Ba

(Source : Le Soleil20 mai 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)