twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Accès à l’alphabétisation : Vers la numérisation de tous les ouvrages en langues nationales

mardi 7 septembre 2010

Dans le cadre d’un partenariat scellé avec des Canadiens, la Cnre va procéder à la numérisation de tous les ouvrages en langues nationales et à la création d’une médiathèque. Cela devrait permettre de faire de l’alphabétisation à travers les téléphones portables. ‘Le projet vient juste de démarrer. On est en train de discuter de sa faisabilité et les débats sont en cours. A terme, ce programme permettra aux néo-alphabètes de se familiariser avec l’ordinateur ainsi que l’internet’, a déclaré hier, lors d’une conférence de presse, Nafissatou Gassama, directrice du Centre national de ressources éducationnelles (Cnre).

Le Cnre apparaît comme la concrétisation de la volonté de l’Etat d’appuyer la politique du secteur de l’éducation en matière d’alphabétisation et de promotion des langues nationales. C’est ainsi qu’il a mis en place un dispositif de recherche de moyens supplémentaires au budget de l’Etat et des partenaires pour l’élargissement de l’accès à l’alphabétisation. Pour permettre un accès facile et massif des populations à l’ordinateur et à l’internet, Microsoft a déjà entrepris au Sénégal la traduction de plus de deux mille mots et expressions en langue française et en langue nationale wolof. L’objectif étant d’aider le gouvernement à atteindre ses objectifs en matière de développement social et économique durable grâce à la technologie. La Directrice du Cnre est convaincue que la fracture numérique, ‘ce n’est pas seulement à l’accès aux ordinateurs, mais aussi à l’accès à l’internet dans nos langues’.

Le taux national d’analphabétisme est estimé à 57 %, soit trois millions cinq cent mille Sénégalais non encore alphabétisés. Et comme la moyenne cache toujours des disparités, une région comme celle de Diourbel présente un taux d’analphabétisme évalué à 76 %. Jusqu’en 2000, seules six langues nationales étaient codifiées. Ce n’est qu’à partir de cette année que ce nombre a été porté à quatorze. Ainsi, des vingt-sept langues nationales parlées au Sénégal, seules sept attendent d’être codifiées. Il convient de noter qu’une langue est dite codifiée si elle dispose d’un alphabet.

A. Sidy

(Source : Wal Fadjri, 7 septembre 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)