twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Accès à internet limité pour 9/10 enfants en Afrique subsaharienne

mercredi 2 décembre 2020

Dans le bulletin conjoint intitulé « Combien d’enfants et de jeunes ont accès à Internet chez eux », publié mardi 1er décembre, l’UNICEF et l’Union internationale des télécommunications (UIT) rapportent des inégalités numériques dans le monde alors que 1,3 milliard d’enfants âgés de 3 à 17 ans, en droit de scolarisation, n’ont pas de connexion internet chez eux.

Dans un contexte de distanciation occasionné par la pandémie du coronavirus, il est de plus en plus question d’e-learning. Pourtant, des jeunes âgés de 15 à 24 ans n’ont pas d’accès aux plateformes d’enseignement à distance, étant donné qu’ils sont 759 millions ou 63% à ne pas avoir Internet à la maison.

Tandis que globalement plus de la moitié, soit 58% des enfants en âge d’être scolarisés vivant au sein des ménages les plus riches, disposent d’une connexion Internet chez eux, contre seulement 16% des enfants des ménages les plus pauvres.

Parmi ces enfants, ceux d’Afrique subsaharienne et d’Asie du Sud sont les plus touchés avec près de 9 enfants sur 10 sans accès à internet.

Le rapport précise aussi que près de 60% de ces enfants vivant en région urbaine n’a pas Internet à la maison, contre près des trois quarts d’entre eux vivant en milieu rural.

« La même disparité est observée à l’échelle des pays en fonction de leur niveau de revenu. Dans les pays à faible revenu, moins d’un enfant en âge d’être scolarisé sur 20 dispose d’une connexion Internet chez lui, contre près de 9 enfants sur 10 dans les pays à revenu élevé », précise l’ONU.

Gouffre numérique

Plus qu’une fracture numérique, ce « gouffre numérique » commenté par Henrietta Fore la directrice exécutive de l’UNICEF, donne lieu à des schémas malheureux qu’il importe de solutionner.

Selon elle, cette situation risque de priver « la prochaine génération d’avenir » et « creuser des inégalités ». Il est déjà question de capacité d’usage d’internet limité, de frein à la compétitivité dans l’économie moderne et la privation d’enseignement surtout en ce moment où les établissements sont fermés en raison de la pandémie.

En termes d’inégalités également, il en ressort que les enfants issus de foyers les plus démunis et des zones rurales à plus faible revenu accusent davantage de retard qu’ils n’ont pas la possibilité de rattraper. Leurs zones n’étant pas couvertes par un réseau large bande mobile.

Pour le Secrétaire général de l’UIT, Houlin Zhao, il faut « raccorder les populations rurales à Internet constitue toujours un défi de taille ».

Aurore Bonny

(source : CIO Mag, 2 décembre 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)