twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Accès à internet au Sénégal - Le Sénégal n’y est toujours pas

vendredi 30 novembre 2012

Accès, contenu et écosystème pour faire de l’Internet une partie intégrante de la vie quotidienne au Sénégal. Trois axes d’intervention de Google au Sénégal et un objectif. Mais sans statut pour les fournisseurs d’accès, dans un marché sans compétition, la tâche apparaît plutôt ardue, selon le chef du bureau Google Francophone, Tidiane Dem.

Entre la Sonatel et les fournisseurs d’accès à Internet, ça n’a jamais été le grand amour et ce depuis 2000. Ces derniers ne sont pas avares de critiques en direction de l’opérateur historique et si ce n’est pas "l’étroitesse" du réseau mis en place au Sénégal pour accéder au réseau mondial, c’est sa « position dominante » qu’ils dénoncent.

Après la récente étude commanditée par Google Senegal et qui fait état d’un « manque d’ambitions » de l’Etat sénégalais et de la « toute puissance » de Sonatel dans le secteur, l’administrateur de Google Senegal, Tidiane Dem a remis une couche. C’était avant-hier mardi 27 novembre, à l’occasion d’un round-up sur les activités du célèbre moteur de recherche version sénégalaise.

Activités qui ont bien évolué pour cette entreprise installé au Sénégal depuis 2009 pour l’Afrique francophone et qui s’épanouit et développe son business sur internet en générant des revenus avec de la publicité. En quatre ans d’activité, le bilan de Google Senegal est jugé « Bon ! ».

Après avoir réussi à fédérer une communauté de développeurs auparavant éparpillés, Google Senegal en est à sa quatrième édition du barcamp (conférence où les développeurs se réunissent et partagent leur savoir), « nous accompagnons financièrement les développeurs dans la construction de take up et nous avons travaillé avec le CTic (centre d’incubation) sur des concours de start up, bref tout ce qui contribue à alimenter un environnement propre à développer internet dans la région », souligne Tidiane Dem.

Malick Ndaw

(Source : Sud Quotidien, 29 novembre 2012)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)