twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Accès à Internet : Le Sénégal invité à plus de concurrence et de réglementation

vendredi 12 octobre 2012

Isabelle Gross responsable de recherche à Balancing Act et auteur de l’étude intitulée “Obstacles et Opportunités pour la démocratisation de l’Internet Haut débit au Sénégal” a invité le Sénégal à plus de concurrence et de régulation pour booster l’accès à internet au Sénégal. « On a beaucoup entendu parler du Sénégal en terme de potentiel et très peu en terme de succès. Depuis 2005, il n’y a pas eu de nouvelles stratégies… au niveau des stratégies politiques, il a y eu beaucoup de réflexion et très peu d’action » a soutenu Isabelle Gross lors de sa présentation lundi dernier à Dakar

Dans sa présentation , rapporté par un communiqué de Google, Isabelle Gross, partant du constat que la progression de la pénétration de l’Internet a été lente au cours des dernières années, a exposé les principaux obstacles à l’évolution de l’accès de l’Internet au Sénégal. Parmi ceux-ci, on peut noter, “un leadership politique insuffisant, la réduction dramatique du nombre de fournisseurs d’accès Internet, FAI, et une régulation faible.” Pour parer à cette situation, la consultante apporte des recommandations dans ce sens. « Sur la capacité internationale il faut plus de transparence et une règlementation à mettre en place. Au niveau de l’accès local et de la diversité des services internet, il va falloir faire un effort et avoir une lecture beaucoup plus souffle et combinée de certaines licences et autorisations qui sont venues, cela peut stimuler l’accès local et la diversité des services internet » dit-elle.

Selon l’étude, l’introduction de technologies de substitution contribue à la diversification des offres. « Au Kenya, par exemple, le groupe Wananchi a mis sur le marché la technologie Fiber to Home qui a connu un taux de croissance de 300% en un an. Aujourd’hui, la société offre des solutions Triple Play (TV, Internet et VoIP). En Afrique du Sud, de nombreux FSIs exploitent des solutions sans fil telles que les solutions WiMAX et CDMA » souligne un communiqué de Google.

(Source : Sénégal Médias, 12 octobre 2012)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)