twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Abou Lo : « Le décret d’abrogation sur les appels entrants n’a pas eu les effets escomptés »

jeudi 14 mars 2013

Le Directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp), Abou Lo, s’est exprimé dans un entretien accordé à l’Observateur, sur le lancement de la quatrième licence de téléphonie mobile et sur l’abrogation du décret sur les appels entrants qui n’a pas répondu aux attentes.

Sur la hausse du prix sur les appels entrants au Sénégal, Abou Lo déclare que « cette question a été soulevée récemment dans la presse avec une accusation fallacieuse de l’Etat à qui on prêtait d’avoir négocié, avec les opérateurs, cette hausse affirmée. L’Artp a adressé une lettre aux opérateurs pour leur demander de lui communiquer leurs tarifs de terminaison des appels entrants au Sénégal. L’Artp a constaté que les tarifs pratiqués sont supérieurs aux tarifs qui étaient en vigueur avant l’adoption du décret sur les appels entrants. On peut donc dire que l’effet de baisse qui était attendu par le gouvernement, avec l’abrogation du décret sur les appels entrants, n’a pas été atteint parce que les opérateurs ne sont pas revenus au niveau des prix pratiqués antérieurement ». Selon, M. Lo, « il convient de souligner qu’aux termes de l’article 58 du Code des télécoms : « les tarifs sont fixés librement par les opérateurs et prestataires de service. Toutefois, les tarifs des opérateurs puissants peuvent être encadrés par l’autorité de régulation ».

M. Lo a auparavant annoncé que le président de la République a donné une instruction pour le lancement d’une quatrième licence de téléphonie mobile. Il a même indiqué que « l’Artp a d’ores et déjà élaboré une feuille de route qui permettra, au final, de recruter un opérateur capable de réaliser des investissements conséquents dans le secteur des télécommunications et surtout d’améliorer sensiblement la concurrence dans le secteur, notamment sur le marché de l’Internet, par une baisse significative des prix et une meilleure qualité de service ».

Ndèye Fatou Gning

(Source : Leral, 14 mars 2013)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)