twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Abdoulaye Wade aux ministres africains chargés des TIC : « Je demande à l’Afrique de créer le Fonds de solidarité numérique »

samedi 29 novembre 2003

En accueillant le président Abdoulaye Wade au nom de ses pairs, M. Mehdi Teale, ministre gabonais de la Communication, des Postes et des Technologies de l’information, a affirmé que le président sénégalais était à la fois « un homme de raison », défendant ses idées avec une « conviction inébranlable », et « un homme d’intuition, une qualité admirable lorsqu’elle émane d’un homme d’Etat ». Intervenant hier après-midi dans le cadre de la table ronde ministérielle sur le Sommet mondial de la société de l’information (SMSI), Me Wade a amplement défendu ses convictions sur l’Afrique et sur la société de l’information. « La véritable démocratie, a-t-il dit, c’est l’ordinateur » et, a-t-il poursuivi, « l’Afrique ne demande qu’une chose, c’est d’être à la table [de la société de l’information], comme tout le monde ». Refusant au continent africain « la sous-éducation, la sous-santé » et toutes ces tares qui semblent vouloir l’habiter éternellement, il exhorte les uns et les autres à « combler le gap dans tous les domaines ». Optimiste, Wade l’est résolument. Optimiste parce que, « lorsque l’Afrique n’est pas dépassée au plan des équipements, elle se met au même niveau que les autres », la différence négative ne survenant que lorsque le progrès est conditionné par des équipements qu’elle n’a pas. Et, assurément, les Nouvelles technologies en sont une illustration. Optimiste, Wade l’est aussi parce que, après tout, c’est bien le continent africain qui a « offert l’écriture à l’humanité ». Est-il dès lors « envisageable de construire le 21e siècle en oubliant l’Afrique ? » Sur la réticence affichée par les pays du Nord à soutenir l’idée de solidarité numérique, le chef de l’Etat et coordonnateur du volet TIC du NEPAD a estimé que « l’humanité doit être guidée par une morale de l’humain [et que] la solidarité numérique participe de cette morale ». Aux ministres et aux experts réunis, il a clairement dit : « Au nom de mes pairs africains, je vous demande de créer le Fonds de solidarité numérique ». Presque une injonction, mais basée sur des idées lucides qui ont fait le constat que « la proposition de l’Afrique » (ainsi la présente Me Abdoulaye Wade) est non seulement soutenue par l’ensemble des pays africains (« cela me réconforte de savoir que l’Afrique parle d’une seule voix »), mais aussi par le Groupe des pays d’Amérique latine, les pays arabes, l’Inde, la Chine, l’Organisation internationale de la Francophonie, l’Organisation de la conférence islamique, les Non-alignés. Et même « la diaspora sera au rendez-vous », a estimé Me Wade. Toutefois, le coordonnateur du volet TIC du NEPAD ne ferme pas la porte au dialogue et au compromis pour le Sommet mondial de la société de l’information ; il veut simplement faire savoir que « la notion de solidarité numérique doit être universellement acceptée » et qu’il ne faut « pas faire de concession sur le concept ». Le dialogue et le compromis ne sont pas évacués pour autant : au cas où les pays du Nord persisteraient dans leur refus du Fonds de solidarité numérique, « que le SMSI prenne acte de la volonté de certains pays à [le] créer sur la base de leur volontariat ». Quitte à d’autres pays, à l’Europe, aux Etats-Unis, etc., de le rejoindre plus tard s’ils en manifestent l’intérêt. Les ministres et les délégués ont bien compris les convictions du coordonnateur TIC du NEPAD.

Alain Just Coly

(Source : Le Soleil 29 novembre 2003)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)