twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Abdou Karim Sall, DG ARTP : « Il n’y a pas de brouille entre le ministère et moi »

lundi 19 novembre 2018

Le quotidien sénégalais Libération a t-il dit vrai, en faisant état d’une lettre envoyée par le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) au président de la République pour fustiger des modifications « en catimini » dans le projet du nouveau code des communications électroniques ? Interrogé par la radio dakaroise iRadio, Abdou Karim Sall n’a pas été clair sur ces supposés changements attribués au ministre de la communication, des télécommunications, des postes et de l’économie numérique.

Il s’agit en fait, selon les détails fournis par Source A, précédé de Libération, dans sa livraison de jeudi dernier, de retouches opérées par le ministre des télécommunications, dans le code en préparation, pour rattacher l’ARTP à son département, sans l’aval du régulateur en question. Le journal avait fait remarquer que le président de la République a été saisi de ces « retouches » et se serait mis en colère tout comme des experts juridiques de la Banque Mondiale, arguant que ce serait contraire aux textes communautaires , notamment les actes additionnels adoptés le 19 janvier 2017.

« Cette information n’engage que Libération. S’il y a des communications entre les autorités et moi, ce sont des communications que je ne mettrai jamais à la disposition de la presse », a balayé Monsieur Sall en estimant qu’il « faut interroger ceux-là qui sont responsables de ces informations ». Par ailleurs, le régulateur en Chef a assuré qu’il n’y pas « de brouille entre Abdou Karim Sall et le ministère du secteur. Nous travaillons en bonne intelligence sur toutes les questions », préférant renvoyant le journal devant ses « responsabilités », mais sans jamais dire clairement si la lettre existe ou pas.

Elimane

(Source : CIO Mag, 19 novembre 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)