twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

« ARTP/REJOTIC 2018 » : 4ème Forum de partage et d’échanges avec les journalistes sur les secteurs régulés par l’ARTP

jeudi 27 septembre 2018

Cette année encore, l’Autorité de Régulation des télécommunications et Postes du Sénégal (ARTP) en collaboration avec le Réseau des journalistes spécialisés dans les TIC (REJOTIC) a organisé son quatrième forum de partage et d’échanges sur les secteurs régulés. Pour cette édition qui se tient les 26, 27 et 28 septembre à l’hôtel Lamantin de Saly, l’objectif principal est d’amener les professionnels des médias à s’imprégner davantage des missions et projets de l’ARTP en s’appropriant les thèmes fondamentaux développés dans les télécommunications/TIC et postes et ainsi mieux diffuser et relayer les informations auprès du public.

Lors de son allocution, le Président du REJOTIC, Ismaila CAMARA est revenu sur l’importance de la révolution du digital dans la vie quotidienne des africains. Et cela suite aux prévisions de l’étude TMT publiée par le cabinet Deloitte. Cette étude a révélé que « le marché africain des smartphones, qui compte 336 millions d’abonnés en 2016, va atteindre 660 millions d’abonnés en 2020. Quant aux utilisateurs de Facebook, ils dépassent les 100 000 million. A cela s’ajoute les plateformes dédiées au e-commerce. » Ces opportunités représentant une véritable poule aux œufs d’or pour les entreprises des télécommunications, il était inconcevable aux jeunes africains de rater la marche du progrès. A cela s’ajoute le fait que l’utilisation massive des services de banque mobile que proposent les différents opérateurs de téléphonie et/ou de transfert d’argent et de services commence à entrer dans les moeurs.

Le Sénégal ayant pris la marche de cette révolution numérique qui s’est emparée de toutes les contrées de l’Afrique, ne compte se faire compter les succès. La révolution du numérique a vu le jour en Afrique grâce à une innovation de taille, celle de MPesa, ce service de paiement par téléphone portable qui a vu le jour au Kenya et qui continue de faire des émules partout à travers le monde ; poussant même de grandes multinationales européennes à lancer leur banque mobile. Qu’à cela ne tienne, avec le boom du téléphone mobile et le développement du 4G, les Africains ont su s’adapter à cette nouvelle donne pour répondre à une solution, celle de la non bancarisation du tiers de la population du continent. C’est ce que l’économiste Alexander Gerschenkron appelle le « leapfrogging » ou le « saut de grenouille ».

Ismaila CAMARA a tenu à mettre l’accent sur le rôle important que joue la révolution du numérique dans l’économie nationale. « D’ailleurs, en 2017, le secteur des TIC a contribué à hauteur de 5,1% dans le PIB. C’est ce qui ressort de la dernière étude de la direction de la prévision et des études économiques (DPEE). Ce qui représente 636,3 milliards de nos francs. Soit une croissance de 5%. Des résultats qui sont dus à une forte pénétration du mobile et de l’évènement de la 4G. » D’où l’appel qu’il a lancé à l’endroit des pouvoirs publics à créer un environnement propice à l’éclosion des jeunes talents en instaurant des cours d’éducation au numérique à partir du primaire ce qui va permettre aux élèves d’apprendre très tôt à coder afin d’appréhender le monde moderne.

« Pour l’ARTP, l’année 2018 était celle de la consolidation des acquis de 2017, coïncidant ainsi avec le lancement officiel des activités des 3 Fournisseurs d’accès à Internet (FAI) à savoir AFRICA ACCES, ARC Informatique et WAW SAS » a déclaré Abdou Karim SALL, le directeur général de L’ARTP. L’accès aux codes Ussd devenu réalité, un accès à l’internet haut débit et très haut débit que les opérateurs de téléphonie et FAI (Fournisseur d’accès internet) ne pouvaient jadis pas offrir à leurs abonnés, l’est depuis 2 mois déjà grâce au dégroupage partiel de la boucle, cuivre de l’opérateur historique. A cela s’ajoute le Free Roaming, ou réseau unique dans l’espace numérique entré en vigueur depuis le 31 Mars 2017, l’accueil déjà effectif des 3 opérateurs mobile virtuels (MVNO) qui va renforcer davantage la concurrence et la diversification des offres de services.

A Travers le Fond de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT) dont il est l’administrateur, l’ARTP a lancé une nouvelle stratégie déclinée en axes principaux, à savoir la généralisation de l’utilisation des TIC dans l’éducation, et l’accès généralisée des télécommunications à toutes les localités du Sénégal.

Pour terminer Monsieur Abdou Karim SALL a donc adressé ses félicitations à l’endroit du REJOTIC pour son professionnalisme et pour avoir bien compris le sacerdoce « Le journaliste engagé est toujours capable de créer les conditions qui sont de nature à servir en permanence la nation et la patrie » ainsi que le rôle de l’ARTP de chercher l’équilibre des secteurs régulés et de promouvoir l’économie numérique autour de la vision gouvernementale et de créer les meilleures conditions d’épanouissement pour tous, dans un contexte de neutralité du net.

Seynabou Dione

(Source : Kewoulo, 27 septembre 2018

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)