twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

ARTP : Ndongo Diaw appelle les régulateurs à la ‘’fermeté’’

vendredi 9 décembre 2011

Les régulateurs du secteur des télécommunications et des postes doivent être fermes par rapport aux opérateurs et éviter ‘’la compromission’’ pour réussir leur mission, a conseillé jeudi le Directeur général de l’Agence de régulation des postes et télécommunications (ARTP).

‘’Il faut être ferme pour réussir la mission qui nous est dévolue, éviter la compromission parce que dans le secteur des télécommunications, il y a un jeu d’intérêt économique, stratégique et financier’’, a dit Ndongo Diaw lors de la clôture de la Journée d’information de l’ARTP organisée dans le cadre de la 20éme FIDAK.

Face aux agents de l’ARTP qui ont pris part à la rencontre, il a soutenu que ‘’les esprits des régulateurs, loin d’être chloroformisés, doivent être bouillants pour pouvoir faire face aux nouveaux défis, aux défis permanents du secteur de régulation’’. Selon lui, l’autorité de régulation doit exercer la ‘’plénitude de son pouvoir dans ce secteur’’.

Pour Ndongo Diaw, ‘’les cadres de l’ARTP ont démontré leurs compétences mais aussi leur volonté d’en découdre avec certaines entités lorsque les intérêts de l’Etat et du peuple sont menacés’’.

‘’Tant que nous exercerons avec fermeté dans le respect du droit, nous réussirons notre mission puisque la régulation est avant tout une régulation économique pour favoriser une concurrence saine et net dans un secteur’’, a-t-il dit, ajoutant que l’ARTP se fera encadrer par des juristes, par le Droit en général, pour ‘’réussir ses missions dans le respect des lois et règlements’’.

Par ailleurs, les régulateurs devraient faire montre d’une ‘’dynamique permanente d’imagination et d’innovation en pensant toujours à l’avènement de la société de l’information basée sur la connaissance pour faire émerger le Sénégal par le biais du développement économique et social grâce à l’axe du numérique’’, selon le Dg de l’ARTP.

C’est la dynamique dans laquelle s’est engagée l’autorité de régulation, a dit Ndongo Diaw.

‘’Domestiquer le numérique mais surtout en insistant sur la dynamique du service universel pour qu’il n y ait pas d’exclusion surtout en milieu rural’’, a t-il dit.

A ce propos, il a rappelé que le projet pilote de Matam des 165 villages en cours doit être surveillé de prés par le biais du consortium du service universel.

L’ARTP a ainsi engagé des discussions avec les promoteurs. Elle a aussi arrêté des délais pour pouvoir faire l’évaluation par rapport au développement du service universel qui doit réduire le gap du numérique.

(Source : APS, 8 décembre 2011)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 141 900 abonnés Internet

  • 12 848 086 abonnés 2G+3G+4G (97,77%)
    • 2G : 27,55%
    • 3G : 46,81%
    • 4G : 25,65%
  • 163 820 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 126 486 clés et box Internet (0,96%)
  • 3 508 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,27%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 540

- Taux de pénétration des services Internet : 81,08%

(ARTP, 30 juin 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 216 286 abonnés
- 175 400 résidentiels (81,10%)
- 40 886 professionnels (18,90%)
- Taux de pénétration : 1,33%

(ARTP, 30 juin 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 17 728 844 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)