twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

ARC contre ARPAC : Deux associations rivales sur les ondes

mardi 30 décembre 2003

La zizanie s’est installée depuis le week-end dernier dans le monde des radios communautaires du Sénégal. Il faut même parler de scission avec l’existence désormais de l’Alliance des radios communautaires du Sénégal (Arc) portée sur les fonts baptismaux samedi dernier 27 décembre à Fissel Mbadane siège de Penc mi - l’aînée de toutes les radios communautaires sénégalaises - où une partie des responsables de radios associatives se sont réunies en assemblée générale constitutive de la nouvelle entité qui rompt ainsi avec l’Association des radios et projets de radios associatives, rurales et communautaires du Sénégal (Arpac) qui, elle aussi, tenait une assemblée générale le même samedi 27 décembre au siège d’Enda-Grand à Grand-Yoff. Du même coup, c’est une bataille de représentativité que dès à présent se livrent les deux associations qui revendiquent le plus grand nombre de membres. L’Arc compte sur son effectif la radio Oxy-Jeunes de Pikine, Awagna de Bignona, Penc mi de Fissel, Mannoré Fm ("la voix des femmes") de Dakar, Gaynaako (la radio des bergers du Ferlo) Xun Pang de Diass, Namarel. Il y a aussi Afia dont la position est d’autant plus ambiguë que les deux représentantes sont l’une favorable à l’Arc et l’autre pour l’Arpac. Mais d’autres frappent discrètement à la porte de l’Arc, assure Oumar Seck Ndiaye,président de l’association dissidente et par ailleurs coordonnateur de la radio Oxy-Jeunes de Pikine qui a été à l’origine de cette scission pour s’être retiré de l’Arpac depuis un an. A l’en croire l’Arpac ne serait plus constitué que la Côtière de Joal, de Ndef Leng Fm de Dakar et de Tim-Timol de Matam. Mais aussi Jooko Fm (en pleine gestation) de Rufisque dont le responsable Boubacar Khalil Ndiaye est le président de l’Apac. Dans le camp d’en face il y a l’Arpac qui admet la scission mais révise à la baisse les prétentions de l’Arc. "Il y a treize radios communautaires au Sénégal et les neuf sont avec nous, précise Babacar Diouf, nouveau secrétaire général de l’Arpac et directeur de la radio Ndef Leng. Manoore Fm dont on dit être membre de l’Arc, a plutôt préféré rester dans une position de neutralité, alors que Awagna a été représentée à l’Ag par Samba Ndiaye venu avec deux procurations du président du comité de gestion et du chef de station. Mamadou Goudiaby dont la présence a permis à l’Arc de compatbiliser Awagna parmi ses adhérents n’a plus de responsabilités au sein de cette radio qu’il a dirigé jusqu’à son remplacement par quelqu’un d’autre. Il utilise donc le nom de Awagna, mais n’a reçu aucun mandat pour cela". Selon Babacar Diouf, l’Arc ne compte dans ses rangs que Oxy-jeunes, Penc mi, Gaynaako, Xun Pang et Namarel.

En dehors des radios qui ont ouvertement choisi leur camp, il y a les autres qui devront clarifier leur position : Jiida Fm de Bakel, Jeeri Fm de Keur Momar Sarr, Niani Fm de Koumpentoum. Y compris Manoore Fm dont une des représentantes Oumou Kalsoum Sarr est trésorière de l’Arc.

Mais il y a un problème autrement plus important, à savoir les raisons de la rupture. Oumar Seck Ndiaye, accuse la direction sortante de l’Arpac de "gabegie et d’incapacité de donner à l’association une visibilité et une présence au niveau national et de la crédibilité auprès des bailleurs de fonds". Pendant quatre ans, dénonce M. Ndiaye, ils n’ont pas su faire faire des avancées aux radios communautaires. La subvention obtenue pour la première fois du Fonds d’aide à la presse, la publicité… tout cela les radios communautaires le doivent à Oxy-Jeunes". Ajoutez à cela une léthargie et une violation des textes : "leur mandat a expiré depuis deux ans et ils n’ont pas tenu d’assemblée générale. Et c’est quand nous avons fixé la date de notre Ag constitutice qu’ils ont envoyé des convocations pour une Ag à la même date. D’aucuns estimaient que nous aurions pu mener la bataille pour réfomer l’Arpac de l’intérieur, mais nous préférons bâtir quelque chose de nouveau".

"Ces gens-là sèment la confusion, rétorquent Babacar Diouf secrétaire général de l’Arpac, qui rejette les accusations de malversations. Il n’y a pas eu de problème de gestion ; il s’agissait plutôt des dysfonctionnements liés en grande partie au fait que les membres du bureau étaient dispersés. Parmi eux il y avait justement Cheikh Seck de Oxy-Jeunes qui était souvent à l’étranger". "Ensuite, révèle M. Diouf, il y a des dissensions au sein de Oxy-Jeunes qui ont déteint sur l’Arpac. C’est pourquoi ils ont poussé à la création d’une structure taillée sur mesure". Babacar Diouf ne croit pas cependant que la rupture soit définitive, "on va travailler pour rapprocher les uns et les autres parce que cette dispersion ne profite pas aux radios communautaires".

Oumar Seck Ndiaye, lui, a une autre préoccupation : la reconnaissance des bailleurs de fonds. "Nous avons commencé ce travail dès ce matin [hier matin]. Nous avons commencé à faire le tour des partenaires pour les informer de la nouvelle réalité survenue dans le secteur des radios communautaires sénégalaises".

Jean Meïssa DIOP

(Source : Wal Fadjri 30 décembre 2003)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)