twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

ADIE : Zoom sur l’artisan du e-Sénégal

mercredi 26 octobre 2011

L’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie) prend part à la 42ème réunion de l’Icann qui se tient présentement à Dakar. Créée en 2004, cette structure a mis sur pied l’intranet et le téléphone gouvernemental pour réduire la facture téléphonique de l’Etat. Avec son avènement, il est désormais possible pour le citoyen de faire des démarches administratives via le net.

Ayant pour mission de mettre en œuvre la stratégie d’e-gouvernement et d’e Senegal, l’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie), selon le chef de projet informatique au sein de cette structure créée en 2004 par le décret n° 2004-1038 du 23 juillet 2004. Elle est rattachée au secrétariat de la Présidence de la République. « Il s’agit d’informatiser l’administration mais surtout de faire en sorte que les citoyens ne tournent plus autour des structures administratives pour avoir les documents », fait remarquer Mme Sy. A l’en croire, l’objectif c’est plutôt d’avoir le contraire, qu’il y ait une circulation de l’information du gouvernement vers le citoyen.

A cet effet, l’Adie a mis sur pied un réseau intra-gouvernemental, plus connu sous le vocable intranet gouvernemental, pour faciliter la communication entre les structures administratives. L’Adie a aussi mis en place le réseau téléphonique de l’Etat depuis aout 2011. Toutes les structures de l’Etat au niveau central et régional disposent d’internet et de téléphones fixes ou mobiles utilisant la technologie Cdma. La communication est, pour le moment, strictement limitée dans le réseau de l’Adie et elle est gratuite. D’ici fin 2011, soutient Mme Sy, la deuxième phase concernant la couverture des capitales départementales va se faire. A termes, soutient-elle, il s’agit de couvrir tout le pays et faire ainsi le e-Senegal.

2 milliards de bénéfices réalisés

Selon Madame Sy, çà va permettre de réduire la facture téléphonique de l’Etat qui se chiffre environ à 17 milliards de francs Cfa annuellement. Depuis le mois d’aout 2010, le téléphone est déployé. « On a 2 milliards de francs Cfa d’économie, juste entre l’administration, pour le reste nous ne le maitrisons pas », fait-elle remarquer. Elle précise, aussi, que c’est juste le trafic passé par le réseau de l’Adie. Au niveau des services, l’Adie a développé un site pour les démarches administratives. Elle permet ainsi aux citoyens, où est ce qu’ils puissent être, de se connecter et d’avoir les premières informations sur les formalités administratives. L’Adie, selon Mme Sy, est aussi en train d’améliorer les compétences au niveau de l’administration avec le e-learning, c’est-à-dire la formation en ligne. L’Adie a aussi mis sur pied le Système administrative des formalités informatisées (Safi) qui « est la suite logique des formalités administratives », explique Mme Sy. A l’en croire, « au niveau des démarches administratives on peut juste avoir des informations, en revanche au niveau de Safi on peut faire des dépôts de dossiers en ligne. C’est le cas au centre des grandes entreprises au niveau du service des impôts et domaines pour la déclaration sur la Tva, le permis de construire, etc. » D’après Mme Sy tout cela entre dans le cas du Doig Business qui va permettre de diminuer les délais d’attente.

Selon le directeur général de l’Adie, expliquait dernièrement que « l’Etat pourra faire, suivant les simulations, une économie de 4 milliards de francs Cfa par an. Si on déploie encore plus de téléphones, ce chiffre sera beaucoup plus important ». D’apres Tamsir Amadou Ba les téléphones « vont donner une continuité de service, accroître la mobilité de l’Etat et renforcer la qualité de service de l’Administration ».

Aly Diouf

(Source : Le Soleil, 26 octobre 2011)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)