twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

A quoi sert Orange Money ?

samedi 8 octobre 2011

N’allez pas chercher loin pour comprendre ma préoccupation. Je n’ai rien contre la Sonatel mais c’est jusque que je me pose la question que tout le monde se pose (certainement bien sûr). Beaucoup d’entre vous connaissent bien Orange Money, ou si vous ne le connaissez pas vous avez certainement eu échos de ce produit « efficace » de la Sonatel.

Avec Orange Money, il est possible de payer ses factures de Téléphone avec son mobile, transférez de L’argent, recharger son compte...bref pas mal de choses avec Orange Money.

Pour moi tout est bien beau mais le problème est loin d’être réglé.

Pour cause hier j’ai passé une journée infernale à la Senelec pour payer ma facture d’électricité. Je comprends, cela ne représente rien par rapport aux autres qui vivent ses mêmes difficultés à chaque fins du mois.

Revenons à ce qui m’a fait péter les plombs. Alors, quand j’ai appelé la Sonatel, grande était ma surprise lorsqu’une belle voix m’informe la mauvaise nouvelle. Monsieur Niane nous sommes désolés mais Orange Money ne prend pas en compte le paiement de facture d’électricité. (Sic ).Pourtant pour tous les produits de Orange , c’est automatique. Qu’est ce qui cloche alors ? La dame me rétorque que la Sonatel a entamé des discussions avec la Senelec pour trouver une Solution. Jusqu’à quand.... ? Voilà ma préoccupation.

Avec toutes les technologies qui existent au Sénégal aucune entreprise n’est encore capable d’alléger la souffrance des sénégalais. Je ne condamne pas uniquement Orange mais l’ensemble de ses entreprises qui ne pensent qu’a remplir leur proche. Nous sommes aujourd’hui plus de 9 millions de sénégalais à disposer d’un téléphone portable alors s’il vous plait, développez des applications adaptés au mobile. Je ne dirais pas que le Sénégal ne s’active pas dans ce sens, mais on peut faire mieux. Nous sommes à l’ère des technologies, certaines choses comme par exemple faire la queue pour payer sa facture doivent disparaitre au Sénégal.

Basile Niane

(Source : Sénégal Médias, 8 octobre 2011)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)