twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

A Cotonou, l’Afrique réfléchit au développement d’une industrie durable des noms de domaine sur le continent

vendredi 6 juillet 2018

Depuis trois jours, les acteurs et professionnels du numérique échangent sur le développement économique des noms de domaine en Afrique. C’est à la faveur de la sixième édition du forum africain des noms de domaine qui a été lancée le 03 juillet 2018 à Cotonou, sous le thème « Bâtir une industrie durable des noms de domaine en Afrique ».

Ce thème est, selon Flavien Bachabi, président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep-Bénin), évocateur et interpelle l’Afrique. Il insiste sur la nécessité pour les pays africains d’œuvrer à l’émergence des noms de domaine en Afrique. Il a ainsi annoncé aux participants l’ambition de l’Arcep en ce qui concerne l’extension « .bj ». Flavien Bachabi explique que : « la loi portant code numérique au Bénin place les noms de domaine sous la responsabilité de l’Arcep. Il est donc impérieux pour l’Arcep-Bénin de rendre plus efficient le domaine ‘’.bj’’ autrefois géré par Bénin Télécoms. Ainsi la gestion technique de .bj sera confiée à un prestataire privé ».

Ce forum qui prend fin le 05 juillet 2018, est une occasion, indique Alex Corenthin, président de l’Association des gestionnaires de noms de domaines nationaux en Afrique, de poser les bases de l’émergence d’une économie des noms de domaine par la promotion de l’identité numérique via l’extension nationale d’une part et la problématique de la souveraineté numérique d’autre part.

Lançant officiellement les travaux, Yarou Ahmed Sacca Yérima, directeur de cabinet du ministre béninois de l’Economie numérique et de la Communication, a partagé avec l’assistance l’ambition du gouvernement béninois dans le secteur du numérique, celle de faire du Bénin, à l’horizon 2021, la plateforme du numérique en Afrique. Dans ce cadre, il a énoncé le projet de déploiement de la fibre optique qui permettra aux Béninois d’avoir accès au haut débit et dont la première phase est avancée de plus de 90 % avec deux autres phases en vue.

Pour Alex Corenthin, l’extension nationale est une valeur aussi forte que le drapeau national. Il indique que « tous les Africains doivent être fiers de porter une identité numérique liée à leur continent, à leur pays. Il s’agit de créer une économie autour des noms de domaine ». C’est pourquoi il a encouragé l’initiative de l’Arcep-Bénin visant à révolutionner l’extension « .bj ». Selon lui, tous les services publics, institutions du Bénin et tous les citoyens devraient dorénavant utiliser l’extension « .bj ». Ce serait le premier signal fort vers une identité numérique.

(Source : TIC Mag, 6 juillet 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)