twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

8 tendances de l’Internet en Afrique en 2013

vendredi 18 octobre 2013

La célèbre plateforme Akamai Technologies Inc a récemment publié son rapport State of the Internet pour le deuxième trimestre 2013. Le rapport donne un aperçu des statistiques globales clés telles que les vitesses de connexions moyennes et maximales et des vitesses de haut débit mobile. Une grande partie du rapport se concentre le trafic aux Etats-Unis, mais d’autres parties examinent la connectivité dans des pays africains.

Selon OAfrica.com, les données provenant des pays africains sont très limitées et peut-être moins précises que celles annoncées pour l’Amérique, l’Europe et l’Asie-Pacifique. Par exemple, les vitesses moyennes de large bande dans la plupart des pays africains semblent plutôt élevées (de 0,6 Mbps à 2,5 Mbps). Cependant, les tendances trimestrielles et annuelles sont plus pertinentes. Ci-dessous 10 tendances provenant du rapport Akamai sur le continent africain :

- Relativement peu d’attaque DDOS proviennent du continent africain
- L’Afrique devrait avoir des adresses IPV4 disponibles jusqu’en 2020
- Le Soudan a connu une hausse trimestrielle de 93% de la vitesse moyenne de connexion (atteignant les 2,1 Mbps)
- La Côte d’Ivoire a connu une augmentation annuelle de 262% de la vitesse de connexion moyenne (1,6 Mbps)
- L’Afrique du Sud avait une vitesse moyenne de connexion de 2,3 Mbps (en hausse de 26% par an)
- Le Kenya a enregistré la plus faible vitesse de connexion maximale de toutes les nations contrôlées avec 4,5 Mbps
- L’adoption du haut débit au Maroc a doublé en un trimestre, passant de 6% à 12%
- La Libye a toujours la vitesse de connexion moyenne la plus faible de tous les pays dans le rapport (0,6 Mbps) avec une croissance de 10%

Voir le rapport complet.

(Source : Afrique ITnews, 18 octobre 2013)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)