twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

7e Salon monétique régional : Pour la digitalisation des paiements

vendredi 4 novembre 2022

La 7e édition du Salon monétique régional du Groupement interbancaire monétique de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (GIM-UEMOA) s’est ouverte hier, à Dakar. C’est un rendez-vous qui regroupe des décideurs et des acteurs de divers horizons. Les échanges ont tourné autour de la transformation des paiements et des services financiers de l’UEMOA.

En marge des assises régionales du Groupement interbancaire monétique de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (GIM-UEMOA), la 7e édition du Salon monétique régional a démarré hier, à Dakar, pour deux jours. C’est une rencontre qui survient ’’dans un contexte marqué par une dynamique économique visant une croissance forte, durable et inclusive de l’écosystème des paiements de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA)’’. Le thème choisi en dit long : ’’Transformation des paiements vers un modèle écosystème centrique’’.

L’édition de cette année sera l’occasion de discuter sur la transformation des paiements et des services financiers de l’UEMOA, ainsi que des enjeux corrélatifs de sécurité et de lutte contre la fraude. En d’autres termes, il s’agit d’explorer les synergies pour diminuer la circulation du cash dans l’économie, en favorisant le développement des transactions électroniques.

Revenant sur le sens du thème choisi, Minayegnan Coulibaly fait savoir qu’ils font ‘’systématiquement référence aux écosystèmes lorsque certaines caractéristiques sont identiques : plusieurs acteurs interdépendants issus de différents domaines d’activité partageant une vision stratégique commune autour d’un leader qui parvient à faire accepter sa technologie’’.

Le directeur général du GIM-UEMOA de poursuivre : "D’une actualité certaine, le GIM-UEMOA entend bien tirer parti de toutes les opportunités offertes par un tel environnement, en promouvant des services en phase avec les aspirations du marché ouest-africain.’’ Monsieur Coulibaly explique aussi que ce salon est une initiative qui vise à créer un cadre d’échanges entre les décideurs et les acteurs de différents secteurs d’activité liés à la monétique et aux technologies de l’information et de la communication. Mais aussi ’’de mettre en lumière les activités des acteurs du paiement et surtout de leur offrir un cadre d’expression, d’apprentissage et de réseautage’’.

La monétique permet d’avoir accès aux services bancaires…

À entendre parler Bocar Sy, la monétique peut être perçue comme un secteur multifonctionnel. Elle joue un rôle prépondérant dans le domaine bancaire. Le président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Sénégal (Apbef) explique : "La monétique permet d’avoir accès aux services bancaires à l’aide d’une carte monétique, même quand la banque est fermée. Elle permet aussi d’économiser les frais d’infrastructures. Avant, quand il n’y avait pas de carte monétique, si vous aviez besoin d’argent, vous étiez obligés d’aller à la banque. Aujourd’hui, vous pouvez vous réveiller à 1 h du matin, vous vous présentez devant un guichet pour faire votre opération grâce à la monétique.’’

À cela, il ajoute : "La monétique rend les choses plus faciles. Là où vous devez débloquer des centaines de millions pour construire une agence, vous pouvez avoir un guichet de banque, même dans le hall d’un supermarché. Ça ne demande pas d’infrastructures."

Sur la même lancée, Mamane Alassane Touré loue l’importance de la digitalisation des paiements. Le directeur général des Opérations d’inclusion financière de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) se prononce : "Les paiements électroniques sont un vecteur très puissant pour l’inclusion financière, l’une des missions prioritaires de la BCEAO.’’

Cette inclusion financière joue également un grand rôle dans l’amélioration des situations des ménages. C’est ce que M. Touré fait savoir dans cette déclaration : "À travers l’inclusion financière, nous pouvons travailler sur des problématiques d’amélioration de la situation de certains ménages, de la réduction de leur pauvreté, de la fluidité des opérations. C’est un secteur qui ouvre d’énormes perspectives en termes de développement, de potentialité de service. C’est un événement qu’il faut donc pérenniser.’’

Pour rappel, le Salon monétique régional GIM-UEMOA est un rendez-vous continental qui réunit les décideurs et les acteurs de divers horizons et sensibilités. Ce, à travers des panels et des conférences. Déjà, pour ce qui est du GIM-UEMOA créé en 2003, il fédère plus de 140 banques, établissements financiers et postaux, structures de microfinance, établissements de monnaie électronique.

El hadji Fodé Sarr

(Source : Enquête, 4 novembre 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik