twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

5e salon monétique : Les acteurs accrédités doivent s’approprier la monnaie électronique, selon le gouverneur de la BCEAO

jeudi 14 juillet 2016

Le gouverneur de la banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO), Tiémoko Meyliet Koné, a invité jeudi à Dakar les acteurs accrédités (banque et institutions) à s’approprier la monnaie électronique, afin de donner les possibilités aux populations de pouvoir bénéficier de ces services, ou qu’elles se trouvent.

‘‘De nouveaux défis interpellent tout le monde, parce que de nouveaux acteurs investissent actuellement les services financiers, notamment la monnaie électronique, au sein de l’union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA)’’, a relevé Tiémoko Meyliet Koné.

Le gouverneur de la BCEAO, qui intervenait à l’occasion de l’ouverture du 5e salon monétique, initié par le groupe interbancaire et monétique (GIM) de l’UEMOA, a soutenu que l’accès à la monnaie électronique peut à terme ‘‘permettre aux populations de bénéficier des services bancaires de base’’. Il a à propos du thème du 5e salon monétique du GIM : le ‘‘mobile money et le mobile banking, vecteur de l’inclusion financière et de la bancarisation en Afrique : enjeux et perspectives’’, estimé que c’est un ‘‘choix qui s’est fait à juste titre’’.

‘‘L’infrastructure de la monnaie électronique doit intéresser tous les acteurs accrédités, dans notre système financier, Banques comme institutions financières. Et l’exemple d’un pays comme la Cote d’ivoire, ou la monnaie électronique permet le paiement des frais de scolarité est la preuve que des avancées sont possibles dans ce sens’’, a souligné M. Koné.

Il a toutefois invité ceux qui investissent le secteur de la monnaie électronique à plus de vigilance, en tenant, notamment en compte, le niveau de sécurité.

‘‘Le niveau de sécurité des populations doit être tenu en compte dans la gestion de la monnaie électronique. C’est gage de stabilité pour notre système financier’’, a-t-il lancé, non sans faire part du soutien de la BCEAO. Selon toujours le gouverneur de l’Institut d’émission, sa structure ne ‘‘ménagera aucun effort pour soutenir de façon impartiale, tous les acteurs qui se décident à investir le secteur de la monnaie électronique’’.

Auparavant, Tiémoko Meyliet Koné a invité les administrateurs du GIM de l’UEMOA, à faire plus, par rapport aux objectifs qui leur sont assignés.

‘‘Les résultats du GIM depuis sa création, sont certes appréciables, mais sont en deçà de nos attentes, d’où l’obligation, pour ceux qui sont en charge de sa gestion de faire mieux’’, a-t-il dit.

Idrissa Guèye

(Source : Le Journal de l’économie sénégalaise, 14 juillet 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)