twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

5e salon monétique : Le développement du mobile money et du mobile Banking regorge de nombreux effets multiplicateurs

vendredi 15 juillet 2016

Blaise Ahouantchede, le Directeur général du groupe interbancaire et monétique (GIM) de l’union économique et monétaire de l’Afrique de l’ouest (UEMOA), soutient que les effets multiplicateurs liés au développement du mobile money et du mobile Banking en font une ‘‘clé essentielle’’, qui peut donner les possibilités aux Etats de ‘‘résoudre d’importants problèmes de développement’’.

Il a tenu ces propos lors du 5e salon monétique de l’UEMOA qui s’est ouvert jeudi à Dakar. A l’initiative du GIM de l’UEMOA, ce salon réunit tous les acteurs des moyens de paiement électronique, par diverses solutions monétiques. ‘‘Grace à son efficacité opérationnelle, à une expérience client personnalisée, le numérique au-delà de permettre l’accès aux services financiers aux populations, des zones les plus reculées, favorise la création d’emplois, l’éducation financière et également la construction de nouvelles offres (crédit, épargne, assurance etc.)’’, affirme le Directeur général du GIM de l’UEMOA. M. Ahouantchede souligne que les populations ont avec les ‘‘services financiers nés des innovations liées au mobile money et au mobile Banking’’, accès à des services plus ‘‘accessibles, plus sécurisés et plus adaptés’’.

‘‘Le développement du mobile money et du mobile Banking contribuera à l’accélération du partenariat financier mutuellement bénéfique entre les populations, le secteur privé et public’’, a-t-il dit.

S’expliquant sur les raisons de la tenue du 5e salon monétique du GIM de l’UEMOA, Blaise Ahouantchede a insisté sur le fait que les experts invités auront à échanger avec ceux de l’espace UEMOA.

‘‘Pendant deux jours, des experts venus du monde entier auront l’honneur de partager avec les experts de l’UEMOA, les expériences de la finance numérique, pour le développement de l’inclusion financière dans notre zone’’, a-t-il expliqué.

‘‘Ce sera également l’occasion de découvrir des expositions ou nos partenaires présenteront leurs dernières innovations’’, a-t-il ajouté.

Idrissa Guèye

(Source : Le journal de l’économie sénégalaise, 15 juillet 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)