twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

4e édition de bootcamp Design thinking Edacy : le prix de l’innovation revient à trois étudiants de Sup’Info

dimanche 15 juillet 2018

Il ne fait l’ombre d’aucun doute que les jeunes s’intéressent de plus en plus aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, un secteur jadis réservé à une élite.

EDACY qui a compris cela a très tôt décidé d’investir dans des programmes éducatifs d’excellence afin que les jeunes africains puissent saisir l’opportunité ou même l’occasion de montrer leur talent. Une façon d’accélérer la transformation de l’Afrique vers une économie numérique performante.

C’est dans ce cadre qu’il faut placer la tenue de la 4é édition Bootcamp Design Thinking EDACY .L’événement a été une tribune pour découvrir de jeunes talents en innovation Tech.

Trois étudiants de Sup’Info ont remporté le premier prix de l’innovation. L’équipe composée de CAHO DOSSOU William, Mbodji Papa Kalidou et Diouf Khadidiatou a conçu et présenté un réseau social inter-campus pour permettre à l’administration de cette école de formation de localiser ses anciens diplômés dans le marché professionnel et de créer un espace d’échange et de partage d’expérience entre les nouveaux étudiants et leurs anciens. Il S’agit donc d’une application qui va permettre à Sup ‘Info de suivre le parcours de ses alumni.

Les autres équipes ont également développé des applications et des plateformes qui ont beaucoup intéressé les entreprises partenaires. Certaines entreprises ont d’ailleurs émis le souhait de continuer à travailler avec les étudiants pour améliorer leurs différents systèmes avec les nouvelles technologies. Quelques entreprises et organisations qui ont apprécié le travail de ces jeunes, on peut citer entre autres le CICR, Auchan Sénégal, Expresso.

Le Boot Camp de Design Thinking Olympics, qui a réuni plusieurs entreprises donne la possibilité d’inscrire une ou plusieurs équipes de trois (3) personnes chacune, a été organisée en collaboration avec des entreprises et des experts internationaux en design et innovation. Les différentes équipes en compétition avaient pour mission de résoudre des problématiques dans un domaine déterminé d’une structure ou organisation comme la gestion efficiente des ressources humaines, des données en matière commerciale etc. Cela en concevant, prototypant et construisant des produits et services innovants. L’exercice, qui a été soumis à un jury composé d’expert, devait être achevé en 72 heures.

Du 10 au 12 juillet, Edacy, cette structure présente au Sénégal et dans d’autres pays africains comme la Côte d’Ivoire, a organisé la 4e édition de ses Programmes éducatifs d’excellence dans les locaux de l’école Sup’Info, spécialisée dans la formation aux métiers des Technologies.

Comment EDACY participe à réduire le chômage

« Depuis le démarrage de nos activités nous avons pu nouer une trentaine de partenariats avec des entreprises et organisations. Nous arrivons aujourd’hui à placer en WorkLearning (immersion en entreprise de 6 mois) 100% de nos talents et plus de 88% sont embauchés par les entreprises à la fin de cette phase », fait savoir Mamadou Djigo, le directeur pour le Sénégal de la structure Edacy. »

La même source d’indiquer que « des académies de renom travaillent avec nous dans le cadre de notre programme de WorkLearning , on peut citer l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne,l’Ecole Supérieure Polytechnique de Dakar, l’Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications, l’Institut National Polytechnique Félix Houphouët Boigny ».

EDACY part du principe que chaqu’année, environ un million de diplômés entrent sur le marché du travail en Afrique sans la perspective d’un emploi viable. Pourtant, 2,5 millions d’emplois en TIC et en ingénierie demeurent vacants selon la Royal Academy of Engineering.

EDACY est d’avis qu’il faut combler le déficit de compétences professionnelles créé par un système éducatif insuffisant. « Notre programme associe les meilleurs talents avec des ressources pédagogiques de haute qualité en ligne et l’immersion dans les entreprises leaders pendant 6 mois pour accélérer les compétences techniques, interpersonnelles et professionnelles. Nous travaillons en partenariat avec les meilleures universités et entreprises leaders pour fournir des diplômes académiques et des emplois à temps plein pour nos diplômés », soutiennent les responsables.

Joe Marone

(Source : CIO Mag, 15 juillet 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)