twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

34 personnes arrêtées en Espagne pour trafic illégal des déchets électroniques à destination de l’Afrique

lundi 29 juin 2020

34 personnes à la tête d’un réseau de trafic illégal de déchets électroniques ont été arrêtées à la suite d’une enquête conjointe des polices espagnole et européenne. Elles opéraient depuis plusieurs années.

34 personnes majoritairement originaires d’Afrique ont été arrêtées par les polices européenne et espagnole pour le trafic de déchets électroniques à destination de l’Afrique, apprend-on de sources médiatiques concordantes.

L’enquête a établi qu’entre 2018 et 2019, 138 transferts de déchets dangereux ont été effectués de Tenerife, une île espagnole au large de l’océan Atlantique, vers des pays africains comme le Sénégal, le Ghana, la Gambie, le Togo, le Bénin, la Guinée Conakry, la Sierra Leone et le Nigeria. Selon le communiqué de la police espagnole qui donne l’information, le réseau charge dans des bateaux plusieurs produits d’occasion obtenus auprès de particuliers ou d’entreprises qui s’en débarrassent parce qu’ils sont obsolètes ou inutilisables.

« Une Italienne âgée de 62 ans était chargée de transmettre les documents nécessaires à la douane, en falsifiant les certificats pour faire croire que ces appareils fonctionnent parfaitement, selon le communiqué. Or ces déchets d’appareils électriques et électroniques contiennent des substances dangereuses pour l’environnement et nocives pour la santé humaine s’ils ne sont pas traités correctement », explique le document. L’ensemble de ce trafic qui a été démantelé est valorisé à 846 000 euros.

Le marché des déchets n’est pas interdit au niveau international. Mais selon la Convention de Bâle, entrée en vigueur en 1992, les pays ne peuvent pas exporter leurs déchets toxiques sans le consentement des destinataires. C’est pourquoi les déchets électroniques hors d’usage exportés vers l’Afrique le sont sous couvert parfois de produits de seconde main, ou des dons en équipements.

(Source : Agence Ecofin, 29 juin 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)