twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

3 questions à Basile Niane : "Le Web, c’est comme la mer, pas besoin de se bousculer pour nager"

mercredi 28 août 2013

Basile Niane est bloggeur et activiste Web dans son pays, le Sénégal. Dans cette interview, il revient sur l’importance que les nouveaux médias peuvent avoir sur le développement. Le Web, c’est tout pour lui

1. Au début du mois d’Aout, les bloggeurs se sont réunis entre eux pour échanger à la faveur du NdajTweetup. Pensez-vous que c’est une communauté importante au Sénégal ?

Oui, ici il y a une forte communauté de blogueurs et passionnés du Web. Même si certains ne se dévoilent pas. Je le dis souvent, le blogging est une passion .Mais on se rend compte que c’est la rencontre virtuelle qui domine sur celle réelle. L’idée était de regrouper tout ce beau monde pour partager, discuter et échanger et aussi se connaitre dans la vie réelle. L’évènement a connu un franc succès et les blogueurs en redemandent. Ce ne sont pas les idées qui manquent aux jeunes, mais c’est l’accompagnement, et le soutien. Il faut oser créer, inventer des opportunités ou événements comme le #NdadjTweetup ou #Tewtweet pour se rendre compte que les compétences sont bien présentes dans la communauté. Donc on va organiser la seconde édition ce 01 septembre pour encore raffermir les liens entre blogueurs et acteurs du web Sénégalais.

2.Et vous, qu’est-ce qui vous a motivé à devenir bloggeur  ?

Je suis devenu Blogueur par passion. J’avais juste envie de partager mes passions et mes connaissances et au fur et à mesure cette passion grandissait en moi. Aujourd’hui, je ne fais plus du simple blogging, je travaille beaucoup sur les stratégies Social Media et Community Manager, ITC4D, Web 2.0 pour des sociétés, ministères et Ong de la place. Car, ce monde des TIC nous appartient. Ce monde appartient à cette nouvelle génération de leaders. Je veux pouvoir dire aux jeunes que le web est le seul moyen pour nous de sauter des étapes pour le développement de notre pays. N’ayons pas peur. Dans la vie il faut oser sauter les barrières ou obstacles pour réussir. J’ai beaucoup de projets dans ce domaine que je déroule petit à petit. Je pense que d’ici quelques mois vous verrez une nouveauté sur la toile sénégalaise. Le web est comme la mer, pas besoin de se bousculer pour nager. Aujourd’hui , mon seul désir est de réussir dans le monde du Web en étant son fournisseur.

3. Mais, en quoi le Web constitue-t-il un outil de développement pour Sénégal ?

Vous savez, les réseaux Sociaux sont devenus incontournables dans la sociabilité d’un pays. Rien que facebook est la troisième planète virtuelle la plus peuplée. Cette connectivité et d’échanges entre internautes de couleurs différentes peut changer des choses et même notre façon de vivre. Avec les réseaux sociaux on peut changer, conscientiser, éduquer, cultiver, les gens. Et des pays comme les nôtres ont besoin de cette stratégie pour se développer. Le développement ne se limite pas uniquement sur les infrastructures. Il y a aussi le développement de l’esprit, du cœur, de l’innovation qui peut passer par les nouveaux médias. Ne voyons pas uniquement le côté négatif de ses nouveaux médias, mais pensons à la construction d’une nouvelle vie qui donnera naissance à une nouvelle génération de jeunes leaders soucieux du développement de nos pays. A travers les réseaux sociaux on peut véhiculer des messages de paix ; de fraternité et de soutien.

Interview réalisée par Rémy Mallet

(Source : Dakaroiseries, 28 août 2013)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)