twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

2ème Conférence de la CAFDO : "Un signal fort pour la poursuite de la promotion de la transparence et de l’efficacité"

mercredi 18 décembre 2019

Au nom du parrain, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, le ministre du Commerce et de l’Industrie a ouvert, le mardi 17 décembre 2019 à Cocody, la 2ème conférence africaine pour les données ouvertes, une initiative de la Communauté d’Afrique francophone pour les données ouvertes (CAFDO).

Le ministre Souleymane Diarrassouba a exprimé la joie de la Côte d’Ivoire d’accueillir cette rencontre de la CAFDO, après la première édition qui a eu lieu courant juin 2017 à Ouagadougou, au Burkina Faso : « Je voudrais exprimer au Conseil Consultatif de la CAFDO les encouragements du Gouvernement ivoirien dans le cadre de ses missions visant favoriser la diffusion de données issues des ministères, des institutions publiques ainsi que de la société civile et du secteur privé en vue d’informer et de créer de la valeur ajoutée au bénéfice des citoyens.

Il y a un peu plus d’un mois, nous nous retrouvions avec certains d’entre vous, ici à Abidjan, dans le cadre du deuxième séminaire du Projet d’appui aux gouvernements ouverts francophones (PAGOF).

La tenue de cette conférence de la CAFDO, en lien avec le PAGOF, en terre ivoirienne, est pour nous à la fois un honneur et un signal fort pour la poursuite des initiatives visant à promouvoir la transparence et l’efficacité dans la gestion des affaires publiques.

Les missions de la CAFDO s’inscrivent dans la vision du Gouvernement ivoirien qui, dès l’année 2013, s’est engagé à faire partie du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert.

Depuis 2016, la Côte d’Ivoire, à travers le Centre d’information et de communication gouvernementale (CICG) s’est beaucoup investie pour faire de la culture des données ouvertes une réalité, par la mise en service du portail de données ouvertes, data.gouv.ci. Par ailleurs, toutes les activités du gouvernement sont mises en ligne par l’entremise du site officiel du gouvernement, www.gouv.ci.

Le gouvernement ivoirien considère que l’utilisation des données ouvertes constitue une opportunité de création de services à valeur ajoutée et d’amélioration du bien-être des populations. Les données statistiques récentes indiquent que 60% des Africains ont moins de 24 ans et que d’ici à 2050, le continent comptera plus de 830 millions de jeunes.

Dans un monde de plus en plus dominé par l’utilisation et l’exploitation de données de masse, la jeunesse africaine constitue un atout majeur pour le développement du continent en ce sens que partout dans le monde, les jeunes sont à l’avant-garde de l’innovation technologique et de la transformation sociale.

Les jeunes comptent donc pour le présent et déterminent l’avenir. Cet avenir dans lequel la disponibilité de données ouvertes, réutilisables et génératrices de savoirs ainsi que de revenus et de bien-être, sont une nécessité absolue.

C’est pourquoi le rôle de la CAFDO est crucial pour appuyer nos pays et aider nos populations à tirer le meilleur parti de ce tournant décisif de l’histoire de l’humanité que constitue la révolution du numérique, notamment l’industrie 4.0 ».

Malick Tapsoba, président du Conseil consultatif de la CAFDO a lancé un appel en vue d’obtenir le soutien et l’accompagnement des gouvernements africains et des partenaires techniques et financiers, représentés par Mme Julie Crowley, dans un contexte de révolution des données.

Cette 2ème conférence, dont le thème est : « Open data, des perspectives à l’action », s’achève le 19 décembre 2019.

Olivier Dion

(Source : L’Intelligent d’Abidjan, 18 décembre 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)