twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

2e édition du challenge « Data for Development » en Afrique, le concours big data d’Orange ouvert à la communauté scientifique

mardi 27 mai 2014

Le premier objectif du challenge, en lien avec la politique de Sonatel et d’Orange en faveur du développement, est de contribuer au développement et à l’amélioration des conditions de vie des populations. A cette fin, cinq domaines prioritaires ont été définis pour lesquels les besoins ont été exprimés en collaboration avec les Ministères responsables ou des institutions partenaires : santé, agriculture, transports et infrastructures, énergie et production de statistiques nationales.

Le challenge souhaite également contribuer à un objectif plus technique en récompensant les meilleures avancées sur les algorithmes d’anonymisation, de datamining, de visualisation et de croisement des données.

La volonté des organisateurs du concours est d’impliquer les acteurs locaux et régionaux du monde de la recherche académique et appliquée, afin de s’assurer des retombées en matière d’éducation et de développement économique, en particulier de l’écosystème des entreprises et start-ups locales.

Les équipes peuvent concourir jusqu’au 31 décembre 2014 et en avril 2015, le jury, composé de 13 institutions partenaires*, élira les meilleurs projets. Une dizaine de prix seront remis dans deux catégories :

le développement du pays et l’amélioration du bien-être des populations les méthodes pour promouvoir les travaux scientifiques ou créatifs. Pour réaliser leur projet, les équipes candidates recevront un jeu de données techniques issues du réseau mobile d’Orange Sénégal et un jeu de « données synthétiques », une technique de modélisation très fine du réseau qui simule l’activité de clients fictifs ayant des comportements statistiquement proches de la population réelle. Pour en savoir plus sur le challenge, découvrez le site web : http://www.d4d.orange.com/.

Ce challenge illustre à la fois la stratégie d’open innovation d’Orange et sa démarche de responsabilité sociale d’entreprise qui veille à faire du numérique un levier de développement et de progrès pour tous : individus, territoires et communautés.

(Source : Zone Bourse, 27 mai 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)