twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

12 milliards de la Sonatel dans « un compte d’attente »

vendredi 3 juin 2011

Les travailleurs soupçonnent Wade de détournement Les travailleurs de la Sonatel soupçonnent le président de la République, Me Abdoulaye Wade, de détournement de 12 milliards de F cfa. Un pactole destiné, selon le coordonnateur de l’Intersyndicale, à financer sa campagne électorale en 2012.

Au cours d’un point de presse qu’il a donné avant-hier, le coordonnateur de l’Intersyndicale des travailleurs de la Sonatel a révélé que « 12 milliards de FCfa, représentant la surtaxe des communications entrants, collectés par la Sonatel et versés ne sont pas toujours versés au Trésor public ». Cette somme, informe M. Aidara Diop, a été versée par l’entreprise à l’Artp (l’Agence de régulation des travaux publics, ndlr). « Apparemment, la somme n’est pas encore versée au Trésor public, parce qu’il n’y a pas encore de loi de finance rectificative qui doit permettre son reversement au Trésor public », insiste le responsable syndical. « Cette somme serait mise dans un compte d’attente, selon le ministre Guirassy », poursuit Mamadou Aïdara Diop.

Le coordonnateur de l’Intersyndicale des travailleurs de la Sonatel poursuit : « Cet argent est logé quelque part, mais pas dans les caisses de l’Etat. Il est destiné, comme nous le soupçonnons, à financer la campagne électorale du Président Wade », tranche-t-il, non sans persister que des relents politiques entourent le projet Global Voice. « Si c’était pour l’intérêt du Sénégal, on aurait au-devant de la scène le ministre du Budget ou celui de l’Economie et des Finances, mais jamais Pape Diop du Sénat » Pis, le responsable syndical et Cie s’interrogent sur la présence de Momar Ndao de l’ASCOSEN (Association des consommateurs du Sénégal, ndlr) dans cette délégation. Cette présence dans la délégation, de quelqu’un qui se dit défenseur des consommateurs est « indigne, irresponsable et inexplicable », assènent les travailleurs.

Interpellé hier soir sur la question, M. Moustapha Guirassy, Ministre de la Communication et des Télécommunications, chargé des Technologies de l’Information et de la Communication, Porte-parole du Gouvernement, a démenti formellement les propos du syndicaliste. Il a soutenu qu’il n’a jamais été saisi formellement de manière écrite sur l’utilisation de ces fonds dont il est question. Mieux, il n’a jamais répondu de façon écrite sur une interpellation de qui que ce soit dans ce sens. Par conséquent, il défit quiconque aurait ces documents par devers lui de les publier.

Jean-Pierre Mané

(Source : L’Observateur, 3 juin 2011)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)