twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

10 dollars pour acquérir le dotAfrica à partir de 2013

mercredi 29 août 2012

Le projet dotAfrica (ou point africa) veut valoriser la présence africaine sur Internet. Dès le début de l’année 2013, les Africains pourront enregistrer leur site web à partir du nom de domaine .africa, afin de marquer leur identité africaine sur la toile. A peu près comme le .eu en Europe.

39 Etats africains ont déjà soutenu le projet, le dernier étant le Soudan du Sud, affirme Koffi Djossou du registre sud- africain UniForum SA, partenaire technique de l’Union africaine pour la mise en place de ce projet.

Présent à Yaoundé pour rencontrer la presse, Koffi Djossou a affirmé mardi dernier, 28 août 2012, que le .africa sera accessible au Africains. « En attendant que le comité finisse son travail et mette en place la charte de nommage, nous travaillons sur une table de 10 à 18 dollars », indique-t-il.

Les procédures pour que l’Icann donne son feu vert pour la concrétisation de ce projet sont en cours. Le point africa offrira de nombreux avantages aux Africains. « Le premier intérêt c’est d’étendre l’influence commerciale de l’Afrique à partir d’Internet. Nous allons également étendre le partenariat public privé social. Social parce que les revenus qui vont être générés vont être destinés aux initiatives socio-économiques du continent. La promotion des TIC se fera par la Fondation du dotAfrica, qui sera le véhicule des initiatives socio-économiques en Afrique ».

La création du dotAfrica a été décidée à Abuja, au Nigeria en août 2010, lors la troisième session ordinaire de la conférence des ministres de l’Union africaine en charge des communications et des Technologies de l’Information.

Beaugas-Orain Djoyum

(Source : Agence Ecofin, 29 août 2012)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)