twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

​Sanction de 16 milliards FCFA : l’intersyndicale de la Sonatel dénonce un « acharnement » de l’ARTP

mardi 14 décembre 2021

L’intersyndicale des travailleurs de la Sonatel a tenu une conférence de presse ce mardi 14 décembre, suite à la sanction de 16 milliards de FCFA que l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a infligé à la société nationale de téléphonie. Les travailleurs de la Sonatel considèrent la récente sanction comme un « acharnement ». Ils demandent un audit de l’ARTP pour savoir la destination des fonds collectés.

"C’est en passe de venir une coutume. A la veille de chaque élection, l’Autorité de régulation des télécommunications et postes (ARTP) inflige des sanctions à la Sonatel pour collecter des milliards". C’est le constat amer fait par l’intersyndicale des travailleurs de la Sonatel qui a fait face à la presse ce mardi.

« En 2007, veille d’élections présidentielles, sanction de 3 milliards infligée à la Sonatel. En 2011, toujours à la veille d’élections présidentielles, mise en place de la taxe sur les appels entrants, avec à la clé une manne financière de près de 20 milliards de nos francs. En 2016, à l’orée d’élections législatives, sanction de près de 14 milliards de francs, sanction ramenée à la somme de 1,5 milliard à la suite d’un recours gracieux. Et en 2021 toujours année de veille d’élections, nouvelle sanction de 16 milliards de I’ARTP », a rappelé Ndeye Founé Niang, secrétaire général du Syndicat National des Travailleurs des Postes et Télécommunications Section Télécoms (SNTPT).

Les travailleurs de la Sonatel soulignent l’absence d’une loi de finance rectificative par rapport à ces fonds collectés en 2007, 2011 et 2016. Selon eux, l’argent n’a pas été utilisé dans le budget de l’Etat. Ils demandent un audit de l’ARTP pour avoir une visibilité par rapport à cette manne financière que la Sonatel verse à l’autorité de régulation.

L’Intersyndicale dit ne pas assurer la couverture territoriale. « Avec la licence que nous avons signée et achetée à 100 milliards de FCFA en 2016, il y avait un cahier de charge et on nous avait fixé des objectifs, tous les objectifs ont été atteints. Et aujourd’hui, unilatéralement, le DG de l’ARTP a pris la décision de changer les choses, parce qu’avec ce cahier de charge, nous avions une couverture, population », a-t-elle fait savoir.

Après le cahier de charge qui a une durée de 17 ans, nous pensions, dit-elle, qu’il allait nous laisser investir pour « améliorer la qualité et développer le réseau pour le bien-être des populations. En 2020, lui-même, unilatéralement, change les choses en demandant une couverture territoriale ».

Les travailleurs de la Sonatel dénoncent l’acharnement du directeur de l’ARTP. « Nous demandons au DG de l’ARTP, ou est-ce que dans le monde il y a un opérateur qui peut assurer une couverture territoriale. Ça n’existe pas, il nous demande l’impossible et pour cela, nous disons que c’est un acharnement, parce qu’il nous demande, nous ne pouvons pas le réaliser », ont-ils fustigé.

L’intersyndicale lance un appel à la population sénégalaise et rappelle que la société Sonatel est une société sénégalaise. « Notre bataille, c’est qu’elle reste sénégalaise et qu’elle continue à contribuer au développement de notre cher Sénégal ».

(Source : Pressafrik, 14 décembre 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)